Mathier Salquenen

1387

La famille Mathier est mentionnée pour la première fois dans un document. Plus de 600 ans de tradition et d'histoire viticole les lient depuis lors à la plus grande commune viticole du Haut-Valais.

2e moitié du 19e siècle

Meinrad Mathier fonde la première entreprise Mathier. Mais c'est Ferdinand Mathier, l'arrière-grand-père de Diego Mathier, qui est à l'origine de l'actuel domaine viticole Adrian & Diego Mathier Nouveau Salquenen SA. Inspecteur viticole de son état, il connaît parfaitement l'importance de la nature du sol, l'importance particulière du vignoble et du microclimat valaisan. En outre, il reconnaît l'interaction et l'interdépendance de ces trois éléments décisifs dans la culture de la vigne. C'est essentiellement grâce à lui que les cépages pinot noir (aujourd'hui, 70% du vignoble de Salquenen est planté en pinot noir) et le vénérable cornalin ont été cultivés très tôt dans les meilleures zones de Salquenen.

1929

Le krach boursier de New York, qui est entré dans l'histoire le 24 octobre 1929 sous le nom de "vendredi noir", est considéré comme le point de départ de la crise économique mondiale de la fin des années 20 et du début des années 30. La famille Mathier en ressent aussi brutalement les effets. Du jour au lendemain, ils se voient refuser au centre de distribution de Sierre la prise en charge de la vendange qui leur était jusqu'alors fournie par Salquenen. Née de la nécessité, la famille décide sans hésiter d'encaver son propre vin à l'avenir.

1951

Dans la maison de l'actuel restaurant Barrique "Vin & Raclette", qui fait partie du domaine viticole Adrian & Diego Mathier Nouveau Salquenen SA, l'arrière-grand-père de Diego, Ferdinand Mathier, vinifie ses premiers 12 000 litres de vin en automne. Son épouse Marie Mathier, née Pichel, est responsable de la gestion du restaurant, alors appelé "La Poste", et les deux revenus leur permettent de vivre modestement. Marie a d'ailleurs apporté dans le mariage une parcelle de vigne qui porte encore aujourd'hui le nom de "Alte Sage" et sur laquelle, outre le cépage chaudonnay, on cultive depuis peu du safran - l'or rouge de Salquenen.

1956

Oskar Mathier, le grand-père de Diego Mathier, a entre-temps repris le domaine viticole de son père Ferdinand et s'installe avec son épouse Marie, née Oggier, au 48 de la Bahnhofstrasse, dans un domaine viticole élégant et moderne pour l'époque. La maison existe encore aujourd'hui et sert au domaine viticole actuel pour recevoir le raisin vendangé et le mettre sous presse après un examen approfondi par Diego Mathier en personne. C'est à partir de ce moment-là qu'Oskar Mathier est le premier à se constituer une clientèle privée et gastronomique de plus en plus nombreuse et à livrer ses vins à ses clients.

1975

Adrian et Rosmarie Mathier, les parents du meilleur vigneron suisse de la décennie, décident de passer à l'étape suivante et font construire le bâtiment visionnaire et actuel du domaine viticole au 50 de la Bahnhofstrasse, juste à côté de la maison d'Oskar et Marie Mathier. Avec leur idée de ne pas attendre que les clients viennent au vin, mais d'amener le vin quasiment directement devant la porte des clients lors des nombreuses foires suisses, ils jouent un rôle de précurseurs absolus qui commence rapidement à porter ses fruits. En 1986, les parents de Diego remportent le titre de champion du monde de l'Œil-de-Perdrix La Matze.

2001

Peu après le changement de millénaire, Nadia et Diego Mathier reprennent le flambeau. Se basant sur la philosophie d'entreprise "Tradition, émotion, innovation et plaisir - depuis des générations", ils commencent à réorienter l'entreprise familiale en tenant compte de critères aussi importants que la continuité et la durabilité (-> dans le nom de l'entreprise apparaît désormais "Nouveau Salquenen", en français : "Nouveau Salquenen"). Ce faisant, ils placent eux aussi la qualité comme maxime suprême de leur quête du vin parfait. Cela a pour conséquence qu'aujourd'hui, la famille possède environ 40 hectares de grands crus, dont les meilleurs du Valais dans la région dite des Pyramides. En outre, tous les cépages sont successivement attribués à leur bon terroir, en étroite collaboration avec leur œnologue en chef de longue date, Cédric Leyat. La gamme des vins AOC s'élargit constamment, passant de la culture de cépages exclusivement classiques à la culture et à l'élevage de spécialités, rouges ou blanches. En 2007, après seulement six ans de travail passionné et infatigable, les deux hommes sont récompensés par leur premier titre de meilleur vigneron suisse de l'année. Deux autres distinctions de meilleur vigneron suisse de l'année suivront jusqu'en 2018 (2011 et 2018), ainsi que le titre de meilleur vigneron suisse de la décennie. D'innombrables prix et distinctions inter/nationaux ainsi que plus de 1000 médailles d'or pour leurs vins blancs AOC, leurs vins rosés, leurs vins rouges et leurs vins mousseux de haut niveau international confirment de manière impressionnante qu'Adrian & Diego Mathier Nouveau Salquenen SA peut aujourd'hui se targuer de faire partie des meilleurs domaines viticoles suisses.

La vision d'un concept oenotouristique global a germé très tôt dans l'esprit de Diego et Nadia. Avec l'ouverture du restaurant Barrique "Vin & Raclette" au cœur du village viticole de Salquenen et sur le lieu d'origine de leur arrière-grand-père Ferdinand, ils se lancent dans la réalisation de ce concept ambitieux. En 2020, le BnB Vino Veritas, nouvellement construit dans le parc naturel de Pfyn-Finges, ouvre ses studios de luxe et ses suites de luxe, ainsi que la suite De Luxe Penthouse, et constitue depuis lors le trio de tête du concept d'œnotourisme de Mathier. Un concept qui, en très peu de temps, a trouvé d'innombrables amis et amateurs et qui a récemment été récompensé par le titre de "Global Winner - Best of Wine Tourism 2022" en tant que meilleure offre œnotouristique au monde.

L'avenir promet également à tous les amateurs de vin et de plaisirs gustatifs des gouttes de pointe d'Adrian & Diego Mathier Nouveau Salquenen un avenir réjouissant : le monde du vin sera à l'avenir de plus en plus marqué par l'influence des femmes. Avec leurs cinq filles, Nadia et Diego Mathier ont d'ores et déjà fait preuve du bon flair dans ce domaine également et ont posé, avec les futures familles de leurs filles, une pierre angulaire importante pour la pérennité réussie de l'entreprise traditionnelle de la famille Mathier. Venez donc vous en convaincre en visitant le domaine du triple vigneron suisse des années 2018, 2011 et 2007.